art

"Visible - Invisible"

DANS LE CADRE DU PROJET "J'HABITE UN PAYS MERVEILLEUX" - PARC DU CHÂTEAU D'AULTERIBE - septembre 2020

Détails

La sculpture « Visible - Invisible », que propose l’atelier Alba, a été spécialement conçue pour être installée dans le parc du château d’Aulteribe (http://www.chateau-aulteribe.fr), un site classé monument historique dans le département du Puy de Dôme. Elle s’inscrit dans le cadre du projet « J‘habite un pays merveilleux » portée par la Communauté de communes Thiers Dore Montagne et prolonge cette volonté de valoriser la terre crue comme matière noble et esthétique mais aussi pleine de promesse pour l’avenir.

Elle a été installée pendant une résidence artistique de 10 jours au Château. 

Un trait d’union entre le visible et l’invisible

Située à la lisière du bois, la sculpture offre une double perspective sur :
- le château, faisant parti du riche patrimoine architectural en pierre de la région ;
- le parc, incluant la faune, la flore, et laissant entrevoir le mur de clôture du potager construit en pisé au 19ème siècle et qui constitue le pendant vernaculaire du château seigneurial. Plus modeste, il est actuellement menacé de disparaître comme de nombreuses architectures
en terre crue de la région. Cette installation vise à rassembler ces deux héritages. Interro- geons-nous alors sur ce que nous voulons voir, sur ce qui fait notre culture, sur ce qui nous habite, consciemment ou inconsciemment, et prenons la mesure de l’importance de ce patri- moine caché.

Les matériaux et les techniques employés

La terre peut être employée crue dans la construction quand elle contient des grains (limon, sable, graviers, cailloux) et surtout de l’argile ! La terre utilisée ici est adaptée pour faire du pisé, qui est une des techniques de mise en œuvre de la terre crue. Elle consiste à compacter de la terre par couches successives entre des coffrages. Cette technique est très répandue dans le Livradois-Forez. L’architecture en pisé dispose de certains dispositifs de protection indispensables pour que la terre résiste au temps. On utilise l’expression « avoir de bonnes bottes et un bon chapeau » pour illustrer ces mesures. Pour cette sculpture, un haut socle en bois, une toiture étanche ont été prévus pour répondre à ces besoins. La technique du bois brûlé est employée pour rendre plus résistant le bois aux attaques des insectes et des cham- pignons.

Objet : Installation pérenne  
Poids : environ 1400 kg de terre crue
Dimensions : 164 x 230, ht. : 200 cm
Matériaux : terre crue (composée de différentes terres colorées), bois brûlé. 
Traitement de surface de la terre crue : caséine